Toucher, C'est Croire: Interfaces Humain-Machine Tangibles

Date de l'événement: 
25 Avril, 2006 - 18:00 - 21:00
Ajouter au Calendrier
Lieu: 
Bibliotèque Nationale du Quebec, 475, boul. de Maisonneuve Est, metro Berri-UQAM

ACM SIGGRAPH Montréal invite des chercheurs reconnus dans le domaine des interfaces humain-machine tangibles, en provenance de l'Allemagne, du Royaume-Uni et du Canada

Nous sommes heureux de vous offrir une soirée en compagnie des chercheurs les plus réputés dans le domaine des interfaces humain-machine tangibles.

Depuis la manipulation multimodale rétroactive d'environnements 3D, jusqu'aux nouveaux langages pour parler aux robots, vous assisterez à un monde qui dépasse les capacités de votre meilleure carte graphique. Le futur nous attend, non pas dans des algorithmes de rendu plus élaborés, mais bien dans vos mains!

Ne manquez pas cette occasion unique de connaître les derniers développements en interfaces humain-machine tangibles. Joignez-vous à nous dans l'Auditorium de la nouvelle Grande Bibliothèque.

Après avoir couvert une variété de dispositifs d'entrée pour commander des applications tridimensionnelles, Bernd Fröhlich présentera un arrangement pour classifier ces dispositifs et montrera comment ceci peut être employé pour explorer systématiquement l'espace de conception.  Le GlobeFish est un dispositif de 6 degrés de liberté qui permet la séparation du deplacement et de la rotation.  Les affichages stéréoscopiques récemment présentés permettent les interactions dans lesquelles chaque utilisateur peut participer à une tâche particulière.  Ces scénarios fournissent beaucoup de défis pour la conception avancée des dispositifs et des techniques d'interaction.

L'accès aux visualisations graphiques de données telles que des diagrammes et des graphiques est un problème pour les personnes aveugles.  Les techniques de présentation actuellement disponibles sont lentes, encombrantes et inflexibles, et perdent souvent plusieurs qualités qui les rendent utiles en premier lieu.  David McGookin décrira le travail entrepris dans le projet de MultiVis pour fournir un meilleur accès en utilisant la technologie haptique virtuelle et l'acoustique non-verbal, et montrera comment une telle technologie peut améliorer la création et la lecture des visualisations.

Concevoir les signaux haptiques pour enrichir des interactions de technologie exige une compréhension claire de la tâche, l'utilisateur et les subtilités du toucher.  Ceci est particulièrement vrai quand le retour tactile n'est pas que le reflet direct de  forces et textures du monde réel.  Karon MacLean discutera plusieurs avenues pour explorer et établir un langage haptique qui soutiendra efficacement la communication, y compris la signalisation et la surveillance, la communication expressive et la commande partagée, avec une emphase sur l'importance les outils, les représentations et le processus.

Des recherches sur plusieurs nouveaux dispositifs se sont déroulées au laboratoire d'haptique de McGill: "MicroTactus", "Morpheotron", "Pantograph" et "StreSS".  Chacun cible une approche spécifique pour traiter l'interaction haptique.  Dans chaque cas, Vincent Hayward discutera des perfectionnements récents reliés a la performance et l'efficacite.

Lors de cet événement, les présentateurs suivants partageront leur vision du domaine de la recherche en interfaces humain-machine tangibles :

Bernd Froehlich

Faculté de médias
Université de Bauhaus
Weimar, Allemagne

Bernd Froehlich est un professeur de médias à l'université Weimar de Bauhaus en Allemagne. De 1997 à 2001 il a été chercheur au centre national allemand de recherches pour la technologie de l'information (GMD), où il a été impliqué dans la recherche scientifique de visualisation. Il a reçu ses diplômes de maîtrise et de doctorat en informatique de l'université technique de Braunschweig. Ses travaux récents se concentrent sur les dispositifs d'entrée, les techniques d'interaction, les systèmes de visualisation, et le soutien de la collaboration serrée dans les environnements virtuels, sur place et distribués.

David McGookin

Groupe d'interactions multimodales
Université de Glasgow
Glasgow, Royaume-Uni

David McGookin est un chercheur postdoctoral dans le département d'informatique à l'Université de Glasgow. Pour son doctorat il a étudié la présentation simultanée des sons iconiques non-verbaux appelés Earcons. Il travaille actuellement sur le projet de MultiVis, qui traite des manières d'améliorer l'accès aux visualisations mathématiques pour les utilisateurs visuellement handicapés. Une partie de ce travail sera présentée à Londres pendant le mois de juillet.

Karon MacLean

Departement d'informatique
Université de British Columbia
Vancouver, Canada

Karon MacLean a commencé ses études à Stanford et a poursuivi au MIT pour une maîtrise et un doctorat en mécanique, interrompu par un travail d'ingénieur à l'université de l'Utah (MEMS et robotique anthropomorphe). Elle est professeur associé au département d'informatique de UBC depuis l’an 2000, où son groupe unit la robotique à la psychologie dans le but du déploiement de masse de l'interaction haptique, en particulier apprenant aux gens comment parler avec leurs mains.

Vincent Hayward

Centre pour machines intelligentes
Université McGill
Montréal, Canada

Vincent Hayward, professeur au département de génie informatique de McGill, est intéressé par la conception et les applications haptiques de dispositif, la perception, et la robotique. Il dirige le laboratoire haptique à l'Université McGill et a été le directeur du centre de McGill pour les machines intelligentes (2001-2004). Il a 7 brevets (4 en attente) et a été associé à plusieurs compagnies en démarrage: Haptech (1996), maintenant Immersion Canada Inc. (2000) et RealContact (2002). Il a été récipiendaire du E. (Ben) & Mary Hochhausen Award for Research in Adaptive Technology For Blind and Visually Impaired Persons (2002).

Les présentations seront données en anglais. Les questions et réponses seront traduites si cela est nécessaire.

Cette soirée est organisée dans le contexte de la conférence annuelle de notre organisation soeur, SIGCHI.